Le réseau ferroviaire du Transcontinental

En 1885, la Compagnie de chemin de fer de Témiscouata met de l’avant son projet de relier Edmundston à Rivière-du-Loup. En service depuis 1888, le Petit Témis connaît une période de prospérité de 1909 à 1929. Il est supplanté par son rival, le Transcontinental, lorsque celui-ci obtient de faire transiter par son réseau, plus moderne, le trafic ferroviaire entre les Maritimes et le centre du Canada.

En 1908, la compagnie de chemin de fer Grand Tronc (Grand Trunk Railway) se voit confier par le premier ministre Laurier la tâche de relier Winnipeg à Moncton. Un premier train, venant d’Edmundston, s’arrête à Tarte le 4 janvier 1914. C’est un way freight cueillant passagers et marchandises. Il faudra attendre la construction du pont de 128 pieds de hauteur sur la rivière Boucanée pour ouvrir le tronçon entre Edmundston et Charny, le 15 novembre 1914.

La ligne du Transcontinental brise l'isolement de Rivière-Bleue et de Saint-Éleuthère. De nouvelles paroisses sont créées : Sully, Estcourt et Saint-Marc-du-Lac-Long. La ligne sert au transport des marchandises, au courrier et à l’information. De plus, jusqu’après la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), l’Express est le seul moyen de sortir de la région en hiver. En arrivant à Québec à 10 h du matin, on peut faire ses affaires, aller à l’hôpital ou magasiner et retourner à la gare du Palais pour 20 h.

La voie sera incorporée dans le réseau du CNR en 1923 et celui-ci l’a opérée jusqu’à ce jour.

Voir l'album photo sur Flickr :

N'oubliez pas de cliquer sur "Afficher les infos" en haut à droite une fois l'album atteint.

En savoir plus