Bibiane Landry Gagnon, artisane engagée et visionnaire

Institutrice de formation et mère de 8 enfants, Bibiane L. Gagnon a toujours su mettre à profit son talent de communicatrice et son intérêt pour la couture, le tissage et pour l’artisanat en général. En 1976, elle concrétise un projet qu’elle caresse depuis longtemps en réunissant autour d’elle quelques personnes qui partagent sa passion. C’est ainsi que naît le Club d’artisanat Riverain.

Quelques années plus tard, elle entreprend de nombreuses démarches auprès du CN, de la Commission des Transports et des autorités municipales pour pouvoir utiliser les locaux de la gare. Ce beau bâtiment, inexploité depuis 1979, lui semble l’endroit idéal pour donner des ateliers et pour présenter les œuvres des artisan(e)s. Son rêve se réalise lorsque la municipalité de Rivière-Bleue fait l’acquisition de la vieille bâtisse en 1981.

Bibiane L. Gagnon est une femme socialement engagée, bien sûr, mais c’est aussi une « visionnaire ». En effet, tout au long des rénovations effectuées, elle a toujours le souci de  préserver le cachet des lieux, car son plus grand désir est que la gare de son village soit classée monument historique. Ses efforts pour la protection du patrimoine n’auront pas été vains puisque la gare du CN de Rivière-Bleue est maintenant inscrite au Répertoire canadien des lieux patrimoniaux ainsi qu’au Répertoire du patrimoine culturel du Québec.